Androjeans

Présentation du numéro

Spectacle de danse verticale et aérienne, née de la rencontre de trois artistes circassiens spécialisés en aérien.

Ce spectacle est l’idéal pour surprendre le public par l'utilisation du patrimoine architectural comme espace scénique, telle est leur ritournelle.

Suspendus à une corde pouvant atteindre 60 mètres, tels des fils de plomb, ils s’ancrent aux façades des édifices. Ils élaborent des créations aux trois dimensions. 

Les danseurs jouent avec la pesanteur. Dans un élan aérien, ils transforment l'architecture en espace scénique. Les repères de la ligne d'horizon basculent à la verticale. 

La gestuelle circassienne sur un mur revisite les normes. Elle donne à apprécier différents styles de mouvements. Cette gestuelle fait apparaître d’autres perspectives sur le corps dans l'espace. 
Têtes en l’air 

Les artistes s’élancent sur leur piste de réflexion favorite : les enjeux sociaux et culturels. Cette création s’attache aux perceptions du genre.

Sur un air plein de légèreté, le public est invité à perdre ses repères, à se désaxer et se laisser flotter par le visuel à la verticale.

Les trois artistes interpellent l'imaginaire du public par leur indescriptible flux d'énergie qui se met à vibrer sur le mur et emporte le spectateur.

Les trois personnages mi-femme mi-homme évoluent dans une chorégraphie aérienne inspirée du Mythe des Androgynes.

Durée - 17 minutes

Artistes - Noé Mermin, Sara Molon, Esteban Vin

Fiche technique

Espace scénique - 10m (hauteur minimale), 8m (largeur minimale)

Surface scénique - Un mur, une façade, un clocher, une paroi verticale...

Disposition du public - Face au mur

Temps de montage - 4 min (+ installation)

Temps de démontage - 2 min (+ désinstallation)

Matériel sonore - Entrée jack

Matériel d’éclairage - Requis si de nuit

Autres contraintes techniques - Repérage indispensable avant le jour de l’installation